Pourquoi Zotero est un Hero ?

Chères thésardes, chers thésards,

Bienvenue sur ce tout nouveau blog dédié à ce dur labeur qu’est la thèse.

Pour ce premier billet, je me propose de vous parler ni plus ni moins d’un outil in-di-spen-sa-ble pour réussir vos recherches : Zotero !






Il fonctionne sous Mozilla, et donc, sur PC et Mac.

Zotero est un logiciel de gestion de vos sources bibliographiques. A ce titre, il assure deux tâches cruciales :

  • Base de donnée. Vous pouvez ainsi trier toutes vos lectures, et leur affecter des mots-clés.
  • Générateur de bibliographie. Si vous avez trouvé un « style » adéquat, vous pouvez demander à Zotero, pour une ou plusieurs références, de créer automatiquement votre bibliographie !

Petit tour non exhaustif de ce que peut vous offrir cet incroyable freeware.


Installation de Zotero


Premièrement, il vous faut installer Mozilla Firefox. Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas besoin d’abandonner votre navigateur actuel ! Personnellement j’utilise Chrome, et je n’ouvre Mozilla que pour entrer dans Zotero.

Pour ceux qui ne seraient vraiment pas, mais alors vraiment pas compétents en informatique, voilà un tutoriel d’installation de Mozilla.

Venons en maintenant à Zotero. C’est une extension de Mozilla, que vous pouvez télécharger ici.

Mozilla fait bien les choses, l’installation se fait donc toute seule. A la fin de l’installation, redémarrez Firefox, et oh joie ! Dans le coin en bas à droite, vous voyez apparaître le bouton Zotero :



En cliquant, vous avez accès au logiciel.


Utilisation de Zotero 1 : Inscrivez-vous 


Extrêmement pratique, Zotero vous permet de vous inscrire gratuitement (Vous cliquez sur la petite roue dentée, puis dans Préférences > Synchronisation).


Barre d’îcones de Zotero


Cela permet de mettre en ligne sur leur serveur l’ensemble de votre bibliographie. Trois énormes avantages :

  • Vous avez ainsi accès depuis n’importe quel ordinateur à vos données, en vous connectant depuis www.zotero.org. Bien pratique en déplacement, quand il vous manque cette satanée référence !
  • Vous pouvez installer Zotero sur plusieurs ordinateurs, et grâce à votre compte, votre bibliographie sera calée sur la dernière modification. Plus besoin de faire un manège de clés USB entre vos différents ordinateurs !
  • Vous n’aurez plus JAMAIS de problème de pertes de données ! Pour ma part, ça ne m’empêche pas de faire une fois par mois une sauvegarde sur deux clés USB et un disque dur, mais je n’ai jamais eu besoin de les utiliser.


Utilisation de Zotero 2 : Petite présentation


Plusieurs mois avant le début de la thèse, quand je rédigeais mon mémoire, je me suis posé la question de la gestion d’une bibliographie. Il me semblait inconcevable de commencer ce travail de titan sans avoir l’équivalent d’une base de données. La recherche par mots-clés est notamment un impératif que je voulais absolument mettre en place.

A chaque fois que je termine de ficher un document, ou de lire un ouvrage quelconque, je m’empresse de le rentrer dans Zotero.

Le logiciel se décompose une fois ouvert en trois colonnes.

  • La première regroupe les dossiers de votre bibliothèque. Personnellement je ne m’en sers pas car je ne rentre dans Zotero que ce qui concerne la thèse.
  • La deuxième affiche les références que vous avez rentrées dans le dossier sélectionné.
  • La troisième concerne les informations de la référence sélectionnée.



Quand vous cliquez sur le petit « + » de la barre d’icônes, vous pouvez choisir d’ajouter une référence. Zotero possède une liste impressionnante de types de sources prédéfinies, tels que les livres, les chapitres de livres, les articles de journaux, courriel, émission de radio ou de télé, page web, manuscrit, interview… Il vous suffit ensuite de rentrer les informations correspondantes.

Point très utile de Zotero : sur certains sites, quand vous allez chercher une référence, votre barre d’adresse se pare d’un petit icône, qui varie selon le type de référence consultée (ici, un livre) :



Vous pouvez alors cliquer sur cet îcone, et Zotero crée lui-même la référence et rentre tout seul comme un grand les informations. Certes, après, vous devez toujours trier un peu ce qu’il a rentré, mais ça reste un énorme gain de temps.

NB : Cette fonctionnalité de Zotero fonctionne surtout pour les thésard(e)s qui ont à compulser des données anglosaxonnes. Les sites français sont (comme par hasard) très en retard sur la compatibilité avec Zotero. A ma connaissance, les seules sources françaises compatibles sont celles du Sudoc. Elle reste très utile, car elle recense TOUS les livres des bibliothèques françaises. Vous devriez donc trouver votre bonheur. En revanche, et je pense notamment aux juristes, je n’ai jamais trouvé d’articles disposant de cette fameuse compatibilité…


Utilisation de Zotero 3 : les mots-clés


Personnellement, c’est pour ça que j’ai installé Zotero. Dans la troisième colonne, vous verrez qu’il y a des petits onglets au dessus de la fenêtre de saisie des informations. Quand vous cliquez sur « Marqueurs », vous avez alors la possibilité de donner des mots-clés à votre référence.



Chaque fois que vous rentrez un mot-clé à cet endroit, il est enregistré dans votre base de mots-clés, qui apparaissent dans la colonne de gauche, sous les dossiers de votre bibliothèque. Dès lors, chaque fois que vous taperez un nouveau mot-clé, Zotero vous proposera dans un menu déroulant ceux qu’il a déjà en mémoire. Il vous suffit de cliquer sur l’un d’entre eux pour ne faire apparaître que les références auxquelles vous avez attribuées tel marqueur. Vous pouvez cliquer sur autant de marqueurs que vous le souhaitez, ce qui vous permet ainsi de faire des recherches très détaillées.

NB : Faites attention, si vous enregistrez automatiquement une référence depuis un site tel que Sudoc, ce dernier affecte automatiquement ses propres marqueurs à la référence. Veillez à les supprimer !


Utilisation de Zotero 4 : « Joindre une copie enregistrée du fichier », et « Notes »


Quelque chose qui n’intéresse peut-être que moi. Pour chaque document que je lis, je rédige un résumé sous word. J’ai donc un dossier avec 150 fichiers. Pour faciliter les choses, Zotero permet de lier à une référence un fichier, qu’il garde sur ses serveurs. C’est la fonction de ce petit trombone dans la barre des icônes.

Du coup, chaque fois que vous synchronisez un nouvel ordinateur avec votre compte, Zotero téléchargera automatiquement les fichiers attachés aux références.

Mieux, vous aurez accès à ces documents directement depuis http://www.zotero.org, par exemple, si vous êtes sur votre ordinateur professionnel ou celui de Mamie, bien évidemment dépourvus de Mozilla ! Vous n’aurez qu’à les télécharger.

D’ailleurs Zotero vous permet d’affecter des notes à vos références. La manipulation est moins lourde, vous cliquez sur le petit carré jaune de la barre des icônes, et la note est créée sous la référence sélectionnée. Cette note est modifiable directement sous Zotero.


Utilisation de Zotero 5 : générer une bibliographie


C’est peut-être le plus impressionnant, mais aussi le plus frustrant pour un(e) thésard(e) qui écrit en français.

Faites un clic droit sur une référence, puis sélectionnez : « Créer une bibliographie à partir du document sélectionné ». Vous pouvez sélectionner plusieurs voire l’ensemble de vos références. Une fenêtre s’ouvre alors, vous proposant :

  • D’enregistrer au format RTF
  • D’enregistrer au format HTML
  • De copier dans le presse papier
  • D’imprimer.

Vous devez ensuite sélectionner un style.

Et hop, votre entrée de bibliographie est créée !

Le problème est que les styles sont très nombreux pour ce qui concerne les disciplines « américanisées », en revanche, les canons des citations françaises ne sont pas encore pleinement pris en compte. A noter que Zotero possède une grande communauté qui se concentre sur ces problèmes, mais à ma connaissance, il n’y a pas de style correct respectant les normes françaises (en tout cas en droit, pour la simple raison qu’il n’y a pas de norme de référence officielle).

Votre serviteur essaye avec un collègue de créer un tel style (d’abord français, puis spécifiquement conforme aux éditions Panthéon-Assas), mais les choses prennent du temps ! (d’ailleurs, toute aide est la bienvenue !).


Conclusion


Zotero, c’est un must have du doctorant moderne. Il permet une vraie gestion de sources bibliographiques sans avoir besoin d’être un cador d’Access. Il est gratuit, et surpasse sur plusieurs fonctionnalités un soft payant du même type, comme Endnote.

Il faudrait juste un large choix de styles pour que, pour ma part, il devienne réellement cet outil qui changera ma vie, en générant automatiquement ma bibliographie toute belle toute propre.

A noter que je n’ai pas abordé plusieurs points, dont notamment :

  • La possibilité d’insérer des boutons Zotero directement dans Word et Openoffice, afin d’insérer des références et des citations. Je ne l’ai pas encore testé puisque je ne rédige pas encore. De plus, il faut que le style soit super abouti, ce qui n’est pas encore le cas pour ma discipline.
  • La possibilité d’exporter la base de données de Zotero directement dans Latex, qui fera l’objet d’un billet de la belle Axelle !

Bref, avec un peu de travail, vous aimerez ce héros qu’est Zotero !


Quelques sources


Communauté Zotero francophone


L’indispensable blog Hypothèse sur Zotero.

Le non moins indispensable Projet Plume sur Zotero.


Tutoriels


Pour revoir tout ça en mille fois mieux et en cinq cent fois plus détaillé, voyez cet imposant PDF du CHU de Lyon.

Ou ce tutoriel de l’Université de Montréal.


La question épineuse des styles


La base de styles de Zotero

Pour les geeks doués,  site fantastique pour créer son propre style

La Boîte à outils des historiens a consacré quelques billets forts intéressants à Zotero, et notamment une petite base de styles français.

Style développé par la Revue Electronique Suisse de Science de l’Information, que n’ai pas encore testé, mais qui promet, car conforme à la Norme ISO 690.

La page du blog Hypothèse sur les styles

Pour les juristes, le groupe Zotero de Stéphane Cottin

1 commentaire

Classé dans Bibliographie, Utilitaires

Une réponse à “Pourquoi Zotero est un Hero ?

  1. Pingback: Zotero-friendly ? Visualisez votre thèse avec Paper Machines | Pour une Thèse Thèsible !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s